LRSV

Partenaires

Logo tutelle
Universite Paul Sabatier
CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Equipes de recherche > Signalisation calcique

Signalisation calcique

Equipe « Signalisation calcique cytosolique et nucléaire chez les végétaux »

La survie d’organismes sessiles comme les plantes en réponse aux contraintes biotiques et abiotiques de l’environnement (attaque par des agents pathogènes, sécheresse, températures extrêmes...) dépend essentiellement de leur bonne interprétation des multiples messages perçus et de la mise en place rapide d’une réponse spécifique et appropriée. Il est maintenant bien établi que ces réponses adaptatives aux modifications de l’environnement sont relayées par des changements spatio-temporels de la concentration en calcium (signatures calciques) qui sont décodées par des protéines spécifiques appelées senseurs calciques, capables de moduler l’activité de leurs cibles en aval. Dans ce contexte, le groupe cherche à comprendre comment l’ion calcium et les senseurs de calcium contribuent à la spécificité des réponses adaptatives des plantes vis à vis des modifications de leurs environnement. Nos recherches se concentrent principalement sur les interactions plantes-microorganismes et combinent diverses approches expérimentales allant de la biologie cellulaire, la biologie moléculaire, la biochimie des protéines, la génétique à la physiologie intégrative.

Le groupe est membre :

  • du Labex TULIP et porte le projet : Calcium signaling at the crossroads of biotic and abiotic stress responses »
  • du GDRI France-Japon « Integrative Plant Biology »

Mots clés :

Calcium, calciprotéine, calmoduline-like, signalisation, noyau, compartimentation, sphingolipides, Bases à Longues Chaînes (LCBs), protéines 14-3-3, aequorine, sondes caméleon, mycotoxines, fumonisine B1 (FB1), hormones, Glyceraldéhyde-3-Phosphate deshydrogénase, Mort Cellulaire Programmée (PCD), défense. _

Mis à jour le 30 Mars 2016