LRSV

Partenaires

Logo tutelle
Universite Paul Sabatier
CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Equipes de recherche > Génomique fonctionnelle de l’Eucalyptus > Thèmes de recherche > Régulation transcriptionnelle de la formation de la paroi secondaire > Une approche post-génomique pour identifier de nouveaux facteurs de transcription impliqués dans la régulation de la formation de la paroi secondaire chez Arabidopsis

Une approche post-génomique pour identifier de nouveaux facteurs de transcription impliqués dans la régulation de la formation de la paroi secondaire chez Arabidopsis

Malgré les nombreuses avancées dans l’identification des mécanismes de régulation impliqués dans la formation de la paroi secondaire chez Arabidopsis, de nombreux acteurs restent à découvrir. Dans le cadre du projet FP7 RENEWALL, associant la communauté européenne des scientifiques spécialistes de la paroi végétale, nous avons développé une approche post-génomique en combinant quatre bases de données « maison » sur le transcriptome associé à la paroi pour identifier de nouveaux FTs présentant des profils associés à la synthèse de lignine chez Arabidopsis. Après phénotypage des lignées mutantes correspondantes, six mutants présentent des profils de lignification modifiés. Deux d’entre eux (blh6 et un zinc finger FT) présentent une paroi secondaire hypo-lignifiée. Trois autres (myb52, myb-like FT, hb5) sont au contraire hyper-lignifiés alors que le dernier (hb15) présente une lignification ectopique [Cassan-Wang et al. 2013].