LRSV

Partenaires

Logo tutelle
Universite Paul Sabatier
CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > À la une

A la une

- Bientôt un nouveau site web pour le LRSV :
Un nouveau site web est en cours de construction et sera prochainement mis en ligne. Plus adapté aux nouveaux supports (tablettes, smartphones..) il permettra également de suivre l’actualité du LRSV sur les réseaux sociaux.

- Les projets d’excellence du LRSV :

* Pour la période 2011-2019, le LRSV fait partie du LabEx TULIP : Vers une Théorie Unifiée des Interactions biotiques : rôLe des Perturbations Environnementales.

Le projet TULIP a été retenu lors de la première vague de sélection des investissements d’avenir. Lauréat de la catégorie des LABoratoires d’EXcellence, il permettra d’ancrer une recherche et un enseignement de haute qualité dans le domaine de l’écologie et de la biologie végétale.

Outre le LRSV, ce projet regroupe 4 laboratoires toulousains : LIPM (Laboratoire des Interactions Plantes/Microorganismes, UMR 2594/441 CNRS/INRA), EDB (Evolution et Diversité Biologique, UMR 5174 UPS/CNRS/ENFA), GBF (Génomique et Biotechnologie des Fruits, UMR 990 INRA/INP-ENSAT) et SEEM (Station d’Ecologie Experimentale du CNRS à Moulis, USR 2936 CNRS/UPS).

* Le projet d’Infrastructure nationale MetaboHUB regroupe 4 plateformes françaises (Bordeaux, Clermont-Ferrand, Saclay et Toulouse), toutes labellisées IBiSA, dont le but est de structurer le tissu français en matière de métabolomique et de fluxomique pour, à terme, faire partie des leaders européens. Le projet se déroulera sur 8 ans (2013-2020). Cette structure de métabolomique intéressera alors de nombreux marchés.

Les différentes plateformes sont destinées à la recherche et au développement technologique. Elles proposeront également de multiples services et des sessions de formation. Pour cela, il sera nécessaire de disposer de l’ensemble des outils disponibles dans le domaine, mais également de standardiser et donc automatiser au maximum les méthodes, qu’elles concernent la quantification absolue, la façon de stocker et partager les données et de les intégrer à d’autres données « omiques », ainsi que d’envisager les applications du futur, notamment en microfluidique.

Le LRSV abrite le plateau technique Métabolites secondaires végétaux et fait partie de la plate-forme de Métabolomique et Fluxomique MétaToul de GénoToul.